Logo ISAE3
EN
FR |
Guillaume Dufour > Recherche

Recherche

mardi 26 mars 2013.

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Activités et thèmes de recherche principaux :

 Simulation des écoulements instationnaires et décollés dans les turbomachines

Dans le cadre de la problématique des écoulements hors-adaptation dans les turbomachines de l’axe Turbomachines et propulsion, l’objectif de ce terme de recherche est de développer et qualifier des méthodes numériques pour la simulation des écoulements instationnaires, tant pour les interactions déterministes (fonctionnement nominal) que pour les phénomènes décollés dans les régimes désadaptés.

  • Méthodes harmoniques : Il s’agit de méthodes reposant sur la représentation de l’écoulement en série de Fourier généralisées, permettant d’obtenir un gain de temps significatif pour les simulations instationnaires périodiques. La résolution du problème peut être menée par des approches temporelle ou fréquentielle.
  • Écoulement en régime éolien (windmilling) On s’intéresse ici au régime de fonctionnement d’une soufflante de turboréacteur à fort taux de dilution lorsque le moteur est atteint. La simulation et la compréhension de l’écoulement en régime de windmilling est un point central dans la prévision du ré-allumage du moteur.
  • Validation de simulations d’écoulements dans un turboréacteur : Le turboréacteur double-flux à fort taux de dilution (équipé d’un réducteur) installé sur banc au laboratoire, le DGEN 380 de Price Induction, sert de support à la validation des deux thèmes précédents.

 Modélisation de la turbulence dans les turbomachines

RADIVER : SA vs SARC Cette thématique de recherche est menée dans le cadre de l’axe Turbulence, instabilités et simulations numériques. En lien avec la thématique précédente, il s’agit de développer et qualifier des approches de modélisation de la turbulence dans le cadre des écoulements dans les turbomachines.

  • Modélisation au premier ordre des effets de courbure et rotation : Dans la continuité de mes travaux de thèse, il s’agit de proposer des corrections pour les effets de rotation/courbure pour les modèles RANS au 1er ordre. En effet, les modèles à viscosité tourbillonaire ne sont pas sensibles aux effets de rotation et courbure, car ces effets sont re-distributifs et n’apparaissent pas dans l’équation pour l’énergie cinétique de turbulence.
  • Prise en compte de la transition.
  • Approches hybrides de type DES.
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.1